You see a mother in a supermarket slap her child.

Vous voyez une mère dans un supermarché donner une gifle à son enfant.

freak out, want to pull the child away,

Give her a mean look.

I feel terrible but don't know what to do

I would be mad and uncomfortable but would not do anything.

I would be outraged, stare at her, and tell the person I was with how awful her action was

I would be shocked and disgusted but I would not interfere.

I would be shocked but not say anything.

I would pity the child.

i would think... how can she slap her child?

I'd feel awful and want to say something, but I wouldnt. It's not my place to tell a mother how to do her parenting.

I'd feel bad for the child.

I'd feel bad for the child.

I'd feel horrified and bad for the child

If the slap were harmful I would tell her not to do that, and if it were necessary, I would the the authorities

impressed, but would not do anything, I feel it is none of my business

is that right? will i be that kind of parent?

Maybe the child had it coming. It is not any of my business. I would keep doing what I was doing.

Mother is abusive

nothing

pity the child

stay out of it

surprised, angry,

Tell the manager

aye....j'aimerais pas être à sa place..

bien fait

c'est comprehensible

c'est sa vie

ce n'est pas mon enfant je suis choquée mais je reste passible

ce n'est pas mon probleme

elle fait ce qu'elle veut

il a certainement dû la mériter

il l'a bien mérité!! (enfin sans doute..)

il l'a surement merité

il se peut que l enfant l ai merite mais si ce n est pas le cas je n interviendrai pas mais je ne trouverai pas ça normal

je la félicite

je lui lance le regard le plus méchant possible

je n'ai pas à intervenir, ce n'est pas mon enfant

je n'interviens pas, mais je suis choqué

je ne fais rien

je ne fais rien mais la regarde méchamment

je ne la juge pas car je ne connais pas les faits.

je ne reagis pas ce n'est pas mon probleme

je penserai qu'elle exagère ou qu'il l'a méritée selon la situation

je rigole avant de l'imiter

je suis choquée mais je ne dis rien, ce n'est pas mon enfant

je suis choquée, mais ça arrive à tout le monde. j'en ai déjà reçue une en public.

je suis d'accord avec elle

je suis scandalisée

je suis sidérée mais je ne dis rien, chacun sa facon d'elever ses enfants

Discussion

J'ai eu l'impression, en lisant vos reponses pour cette question, que vous seriez réellement choqué si vous étiez temoin de cette situation...

Je pense qu'ici, ce n'est pas aussi choquant car on a surement tous deja vu ça.. Ce genre de situation n'arrive-t-il pas aux USA?

Je crois également que l'on plaisante à ce sujet ("bien fait", "je rigole"...) car on ne pense pas que c'est une situation grave... J'ai l'impression que vous, au contraire, voyez ça comme une maltraitance, non? ("abusive")

Après tout, je ne pense pas me tromper en disant que de notre côté on a surement tous deja reçu une gifle par nos parents!

D'un autre côté, j'avoue qu'en ne sachant pas le contexte, on ne peut pas savoir si cette gifle est "méritée" ou non... même si je ne pense pas vraiment que ce soit la meilleure façon de punir un enfant...

D'ailleurs, pour vous, quelle pourrait être la "meilleure" punition?

Interesting...I think that most of the other Americans in my class would agree that hitting a child is not the best form of punishment for a child. I think you're correct in guessing that most of the Americans would label this as abuse, without even knowing the context of the situation. Overall, most of us probably don't think that a child ever deserves to be hit. While hitting children does exist in America, it is generally looked down upon, I would say.

I'm not sure what the best form of punishment is for a child. It depends on what they have done, and then a parent should find a punishment that fits with their wrong-doing so that the child might learn and change in the future. Perhaps taking away a toy or not being allowed to see a friend or do something the child wanted to would be a good punishment. But really, it depends on what they had done so that it can be a constructive punishment.

I agree with Rachel. People really look down on that sort of behavior here. The assumption is immediately made that the parent is irresponsible and abusive. Personally, I can't remember ever being hit by my parents. I don't think this has made me any less 'bien eleve' than I would have been if I'd been hit. There is an expression here: "Spare the rod and spoil the child" that was once a popular reason for physical punishment. However, this is no longer accepted in our society at large.

Here hitting a child for any reason is extremely looked down upon. The child is considered defenseless, and you're considered a horrible parent if you have to sink so low as to use violence against your child.

My father was raised with (light) hitting as a punishment and swore never to hit his children as a result. He never hit my sister and me in any fashion whatsoever. (He did punch a hole in the wall once though hehe.) When I was little and visiting my mom (my parents are divorced), her boyfriend spanked as me for something and that was reason enough for me to not stay overnight with my mother again for a looooong time. Similiarly, a nanny once hit my sister and she was immediately fired.

Also, hitting children in the US is often associated with alcoholism (that's the image presented in most movies).

Parents are suppose to be able to use their words to discipline their children. A proper punishment is taking something away from them whether it be a privelege or an actual physical thing. Also making them do something as a consequence of their actions is appropriate (wash the dishes, mow the lawn, clean the garage, clean the toilet.) We're suppose to "think about what we've done" so that we won't do it again.

In the supermarket situation ... you ignore the child. Usually they're doing whatever they're doing to get attention. Don't give them attention and they'll stop.

It's interesting that some of the French students were more joking about their responses, or didn't react as strongly as Americans. I think we take physical abuse pretty seriously, maybe because we are taught that it is wrong from a young age, or because we are taught through films, I'm not sure.

I also noticed here that Americans tend to give their reaction to an event in terms of how they would feel, whereas the French give a literal reaction. Any ideas on why this is?

Je trouve que les mots que vous utilisez pour décrire cette situation sont un peu fort : lorsque je lis "hit" j'ai vraiment l'impression que la mère bat l'enfant, ce qui est totalement différent d'une gifle, en France une gifle ne fait pas très mal (souvent l'enfant va être surpris et pleurer, mais pas parcequ'il a mal mais parcequ'une gifle est une punition : lorsque j'étais plus jeune je pleurais plus si j'étais punis de télévision que si je me prenait une gifle ! [attention, je ne dit pas que j'en ai reçu plein : comme tout le monde, je pense, j'ai reçu quelques gifles mais c'est tout] et souvent lorsque j'avais fait une bétise, je préférais me prendre une gifle que d'avoir une vrai punition...!)

Clémence

je suis d'accord avec clemence, je pense qu'une gifle n'est pas une maltraitance, mais il est vrai que le fait de gifler un enfant n'est pas une punition constructive et je suis d'accord avec vous quand vous dites qu'il est préférable de priver l'enfant de quelque chose (sortie, jouet, télé...)

Amandine,

In the US, at least where I leave in the US, most people think of hitting as a cruel form of punishment. It is possilbe that the word "slap" has a connotation of hitting harder than "gifle" does, but I'm not sure about that.

In any case, hitting a child is not seen as apporpriate and is looked down upon. Parents my tug their child or "tap" then somewhat strongly, but hitting is really taboo It's possible that this has to do with earlier periods in our country's history, when "spanking" and "hitting" and "lashing" a child was seen as appropriate punishment for many things, even done by a teacher or a person who was notthe child's parent... But, I'm not sure how many other places this was also a common pratice...

Also, what seemed strange to me is the number of times the French said that it was "merite", that is, that the child "deserved it" or that it was "justified." This is not something that would be generally acceptable to say here... If someone said that people would probably think that the person was cruel...

Question: Is "slapping" or the "gifle" oly used for when a child is uncontrolable? Or also just for a regular punishment?

Merci!,

Elyssa

Elyssa

Je ne pense pas qu'on puisse reellement parler de "regular punishment" mais je pense en effet que c'est une punition plus courante ici qu'aux USA qui n'a d'ailleurs pas dans les 2 cas la même signification.

Tu as peut être raison en mettant en avant le fait que "gifle" n'est peut être pas aussi fort que "slap" mais je ne sait pas.

Je pense en fait que si vous, vous voyez cela comme une violence physique, pour notre part, on voit davantage cela comme une punition n'étant pas donnée dans l'intention de faire mal à l'enfant mais plutot de lui faire comprendre qu'il a fait une betise. (une gifle que l'on donne à un enfant n'est pas du tout la même que celle que l'on peut donner à un adulte avec qui on se serait disputé)

Après, je me doute que la violence physique est un probleme dans notre société et certainement dans nos 2 pays, mais pour nous, une gifle n'en est pas representative. Ce n'est pas pour autant que l'on ne se sent pas concerner par ce probleme.

J'ai entendu une foi une mere insulter son enfant dans un supermarché et ça m'a beaucoup plus choquée que d'avoir vu une mere mettre une gifle à son enfant parcequ'il faisait l'idiot et se comportait très mal...

Pour moi, une mere peut mettre une gifle à son enfant car ceci n'a rien de méchant, c'est juste pour lui faire comprendre (sauf cas particulier ou il y a des abus qui d'ailleurs se concrétisent souvent par des actes bien plus grave qu'une gifle), tandis que l'insulter, c'est blessant et totallement hors de propos.

Pour autant, je ne pense pas que plus tard, si j'ai des enfants, j'utiliserai la gifle comme punition car je pense qu'il y a de meilleurs moyens

When I looked at the French responses for this one, I was a little shocked to see the phrase "bien fait." My professor told me it's a phrase usually said sarcastically in French society, and that put my mind a little more at ease. However, I was still surprised that sarcasm would be the response to seeing violence against a child. Do you think that's because it's more of a taboo in American society than in France? The American responses were overwhelmingly serious and upset. What do you think accounts for the difference?

Best,

Erica

Je pense que si certain d'entre nous se sont permis de plaisanter, c'est que nous ne voyons pas ça comme de la "violence", je pense qu'en fait, ce geste doit être plus courant ici qu'aux USA, nous y sommes quelque part habitué, ça ne nous choque pas car nous ne voyons pas cette situation comme une situation grave qui pourrait signifier que la mère est violente ou abuse de son pouvoir

Et comme tu le dis, "bien fait" est une expression ironique donc il faut peut être aussi la prendre au second degré étant donné qu'on ne sait pas si l'enfant a fait quelque chose de reprehensible, dans le cas contraire, il est vrai qu'il serait étrange que la mère lui donne une gifle... En fait, peut être que de notre côté, on a plus vu cette gifle comme quelque chose de plus léger (pas de la maltraitance), et qui est surement survenu à la suite d'un mauvais comportement de la part de l'enfant. Nous ne voyons pas l'enfant comme quelqu'un sans défense que l'on frappe mais comme un enfant qui a fait une betise et qui est puni (une gifle n'étant pas pour notre part un geste effectué dans le but de faire mal mais davantage dans le but de faire comprendre à l'enfant qu'il est puni car il a mal agi)

Je suis d'accord avec Amandine : une gifle ne fait pas vraiment mal, elle permet juste à l'enfant de comprendre qu'il a fait une bêtise. En plus, je trouve qu'une gifle dans un magasin donne un peu "honte" à l'enfant parceque tout le monde voit qu'il a fait une bêtise et cela lui donnera moins envie de recommencer : il ne faut toutefois pas confondre ce que je viens de dire avec de l'humiliation ! L'enfant n'est pas non plus humilié (c'est un peu fort comme terme) mais il se rend juste compte que ce qu'il fait peut avoir des repercussions sur les autres aussi et qu'il n'est pas tout seul sur terre... (j'espère que vous ne prendrez pas ce que je dis dans le mauvais sens !!!)

Clémence

Just about every American response to this included "I would feel...", but almost none of the French ones addressed how you would feel in this situation. Did you interpret the instructions differently in filling it out, or could it be that Americans tend to involve their emotions more than the French?

Thanks,

Erica

Dans ma tête, je me dirais sûrement que ça fait toujours un peu bizarre de voir un enfant se prendre une gifle, mais on ne connaît strictement de la situation dans laquelle ça s'est produit, des raisons s'il y en a, et nous n'avons pas à nous en mêler...

Moi aussi, je me sentirais plutôt bizarre face à une situation comme celle ci, car dans ma tête cela reste un enfant, et forcément on ressent de la compassion, mais comme on ne connaît pas les raisons du geste de la maman, on ne peut pas s'en mêler... Et après tout, cela reste une petite gifle sans grande violence !

Mélissa

I've noticed that in general, the Americans seem to express more emotion in our responses. In the one about a boss reading your emails, Americans wrote things like "I'd be furious" etc. In the situation of a policeman checking your ID, Americans wrote things like "I'd feed scared" or "I would be outraged", whereas the French students wrote almost throughout, "je lui donne." Perhaps this is so just because in the USA there is a greater fear and resentment towards the police. In the situation of a mother slapping her child in the supermarket, almost all the Americans wrote something like "upset" or "shocked" or "feel bad for the child," whereas the French students didn't seem to be particularly bothered by it.

I dont know if this holds any water at all, but it's just somewhat of a common thread I've been noticing.

Pour ce qui est de la gifle, je ne sais pas si votre perception est la même, une gifle pour nous ce n'est si grave. Une mere a le droit de donner une gifle à son enfant s'il n'est pas sage, je pense tout enfant est passé par là. La gifle est comme un passage obligé pour faire comprendre à l'enfant ce qui est bien de faire ou de ne pas faire. Je me demander si "slap" était plus fort aux Etats-Unis? Parce que nos réponses sont vraiment differentes, j'ai l'impression que la gifle est impardonnable chez vous!

write U soon,

sara

C'est vrai que nous n'avons pas mis beaucoup de "réactions émotionnelles" dans nos réponses : peut être qu'en France nous avons plus de mal à exprimer nos sentiments ou alors on préfère vraiment réagir par quelque chose de physique... je ne sais pas trop !

Je voulais aussi savoir comment vous traduirez "holds any water"... Je pense que je comprend le sens général mais je ne vois pas comment le traduire...

Clémence

Je penses que nous voyons la gifle plus du coté parental alors que les Américains pensent plus à l'enfant qui la reçoit,c'est pour ça (entre autres...) que nos réponses sont différentes

I was pretty surprised when I saw the other American responses to this question, actually. I didn't expect that so many people would be so dismayed by seeing a mother slap her child in public. I think there's definitely a big difference between child abuse and slapping or spanking a child occasionally. I was spanked and slapped as a child (though only a few times), and my parents were extremely loving and, in my view, very effective at and raising me well, and I am very close to them both. I feel like the mother who slaps her child in public is not necessarily the same mother who also beats her child; I think true child abusers tend to be much more secretive. I don't know, I was just suprised to see that I agreed with the French side on this one. To me, spanking or slapping a child (LIGHTLY, not doing any physical harm!) does not do any permanent emotional damage as long as the parents are wonderful, loving parents.

j'ai été étonné de voir comment vous réagissiez face à cette situation: vous êtes tous très choqués, certains iraient même jusqu'à prévenir les autorités je trouve ça "abusé"!!une mère qui donne une gifle à son enfant a surement eut ses raisons ce n'est pas pour autant que c'est un enfant battu!!!nous sommes peut être plus "légers" à ce sujet....

Pourquoi cet acte vous choque t'il autant?Est-ce un acte d'une violence extrême?

Je suis d'accord avec toi sur le fait que quelqu'un qui bat son enfant ne vas pas la montrer en public (du moins s'il a conscience qu'il bat son enfant : certaine personne trouvent cela normal et n'hésitent pas à le faire en public...)

Et puis peut être qu'en France le terme gifle n'a pas le même impact que le terme "slap" aux Etats Unis : pour nous une gifle n'est pas quelquechose de fort qui va réellement faire mal à l'enfant et donc c'est moins choquant (c'est peut être pour ca que Abi utilise "lightly" pour mesurer ces propos...)

Clémence

il faut pas en faire une montagne si une mére gifle son enfant! De temps une claque ou une fessé pour des enfants terribles ne tue pas!! De plus là la situation se déroule dans un supermarché se qui suppose que l'enfant fait des bétises ou pleure pour avoir des choses!!

ihssene

a propos de la gifle donnée par la mère...

J'ai vraiment rigolé en comparant vos réponses et les nôtres.Car de votre côté'

c'est quelque chose de terrible, monstrueux'I would be outraged, stare at her, and

tell the person I was with how awful her action was

''I would be outraged, stare at her, and tell the person I was with how awful her

action was' alors que nous on trouve ça presque normal..je ne la juge pas car je ne

connais pas les faits''je ne la juge pas car je ne connais pas les faits'...de votre

côté vous ne pensez pas que l'enfant a pu mériter cette gifle, ou qu'il a fait

quelque chose de mal enfin voilà..c'est si choquant que ça une gifle aux USA'?V ous

devez sûrement penser que nous sommes plus violents que vous non'

ELODIe

Je suis complétement d'accord avec tus les étudiants français, on a l'impression en lisant vos réponses que le fait de donner une gifle à son enfant est presque quelque chose d'inhumain. Vous ne trouvez pas que vous exagérez un peu?

J'aimerais avoir une réponse de quelqu'un qui s'est déjà fait gifler et qu'il me dise sincèrement si c'est un acte qu'il considère comme monstrueux!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

The american responses are certainly more emotional---but I wonder if it might have something to do with public vs. private punishment. If a child is spanked in public it is far more humiliating than if he were spanked at home. At home the mother might spank her child or opt for other punishments like banishment to a room or having to sit on the steps and whatnot.

Do you think the public humiliation is benefitial to disciplining a child?

Tout d'abord je ne trouve qu'une gifle donnée en public soit humiliante si l'enfant a fait une grosse bêtise et que les gens l'ont remarqué : se serait assez byzarre si un enfant faisait une bêtise devant des gens et que sa mère ne le punissait pas : on aurait l'impression que l'enfant est roi, qu'il fait ce qu'il veut et que sa mère n'a aucun controle sur lui, et je trouverais cela plus humiliant encore pour la mère parceque les gens la jugerait en disant que c'est une mauvaise mère qui laisse son enfant se tenir mal en public.

C'est peut être pour ca du coup que la gifle n'est pas si mal vu en France SI elle est justifiée... Evidemment on ne sait pas forcemment si l'enfant a fait une bêtise mais ce serait quand même byzarre qu'une mère frappe son enfant sans raison valable...

Et puis une punition publique forge le caractère de l'enfant et lui permet de réaliser qu'il ne peut pas faire ce qu'il veut en dehors de chez lui : si les punition sont limités à la maison il va croire que dehors il est roi et ne sera jamais puni. En plus, la vie est dure il faut bien le dire et une punition publique de tant en tant ne peut pas faire de mal (surtout qu'en France, étant donné que ce n'est pas si exceptionnel que ca, ce n'est pas vraiment humiliant de toute façon...!)

Clémence

heyo nyssa

Do you think the public humiliation is benefitial to disciplining a child?

franchement je ne suis pas pour la baffe en public, je trouves ça plus humiliant que bénéfique..je n'aimes pas la violence en général peyt-être parce qu'un jour j'ai eu une baffe injustifiée qui m a laisser un très mauvais souvenir, je penses qu'il y a d'autres moyens tout aussi efficace, je ne sais pas,privé de tv, de jeux vidéo....ou l'obliger à aider dans des tâches ménagères...

elodie

Je m'escuse si la question a déjà été posée auparavant, mais j'aimerais approfondir cette réponse (la dernière de la partie américaine). En effet j'aimerais savoir si le fait de donner un gifle à un enfant peut être punisable par la loi, car "tell the manager" pourrait s'interpreter comme de la délation dans certains contextes... Nous (En France), comme je crois qu'il a déjà été mentionné que nous considerions que la gifle, tous comme le mailing, ou les croyances religieuses faisaient partie de la vie privé, certes pas sur un plan égalitaire mais si en France la gifles et le mailing font partie de l'éducation au sens large, aux Etats Unis cela ne semble pas être percu de la même manière... Est ce du fait d'une difference d'éducation ou de vision de la vie ? Je l'ignore, mais il semblerait bel et bien que des deux cotés de l'océan, nous n'ayons pas la même vision des choses sur ce qui semble être un sujet lié à l'éducation et à la vie privée...

Qu'en pensez vous ?

Euh juste une question : quand tu dis mailing tu veux dire quoi ? (ca me paraitrait byzarre que tu parles des mails mais c'est peut être ca... je sais pas trop...)

C'est peut être une question stupide mais je m'en fiche ! :-P

[le ridicule ne tue pas ! et ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort !]

Clémence

Oui en effet je ne me suis pas relus avant de poster ce message, en fait par "mailing", je veux dire la situation où le patron lit les mails...

Encore une fois désolé pour l'imprecision dont j'ai fais preuve sur mon post précédent sur ce fil.

sdh,