You see a student next to you cheating on an exam.

Vous voyez un étudiant à côté de vous tricher lors d'un examen.

depends on what type of cheating. For now, I'd say nothing. It doesn't do me any good to rat them out but it will significantly hurt their future.

Discretely tell a person in authority.

I don't say anything during the exam. After the exam, I'd tell him he is wasting his time in school if he is cheating on the test.

I don't say anything unless they are cheating off of me in which case I will ask to change my seat.

I don't say anything until the test is over and I would talk with him to understand why he did so.

I would ask them to stop, somehow. If they did not, I would inform the teacher privately after the test.

I would be very annoyed but do nothing.

I would call the teacher over and tell them that I think a student is cheating.

I would cover my answers as best as possible. If it was a curved exam I would mention something to the professor.

I would cover my paper and talk to the teacher afterwards.

I would get really upset but not say anything, I would complain about it later.

I would look at him/her, shake my head then continue with my exam. I might or might not report him/her depending on different situations.

I would report the student to the professor in private after the exam

I would wait until the end of the exam and bring it up to the teacher afterwards.

I wouldn't know what to do, so after the exam I might tell someone what I thought I saw, but I wouldn't accuse anyone outright.

I'm not sure. I'd probably tell the prof.

Let it happen. They are hurting their own education.

Nothing... their choice to be dishonest.

See if the person notices I'm aware of what they are doing, the small amount of guilt might make them stop. Otherwise mention it to them after class. I think the most important thing is to make sure the person understands the gravity of cheating. I don't think that one test is the end of the world, rather the continued behavior.

Tell him it's just not cool.

Whatever, he can do whatever he wants. I don't depend on him in any way so I don't really care

C'est son problème s'il se fait prendre où même s'il arrive à avoir son examen de cette façon.

C'est son problème, s'il se fait prendre il devra assumer les conséquences.

ce n'est pas mon problème, je ne m'en occupe pas.

cela ne me regarde pas, chacun fait ce qu'il veut et il assume.

Il fait ce qu'il veut.

J'ignore son comportement et je prie pour que je ne sois pas entrainé dans sa chute s'il se fait attraper.

Je continue mon devoir, seul, sans tricher.

je fais comme si je n'avais rien vu

je fais semblant que j'ai rien vu

Je l'ignore. Après tout cela ne concerne que lui et les organisateurs de l'examen.

Je le laisse faire et l'aide si j'en ai la possibilité.

Je le laisse faire, ça ne me regarde pas.

Je le laisse faire, il est seul responsable de ses actes.

Je le laisse faire.

Je me préoccupe pas de lui.

Je ne fais rien, je reste concentré sur ma copie. Je serai seulement un peu déçu si j'apprends par la suite qu'il a eu un meilleur résultat que le mien.

Je pense qu'il n'a aucun mérite et que cela pourrait être préjudiciable s'il se fait prendre.


J'ai remarqué que beaucoup parmis les étudiant américains souhaitaient dénoncé les tricheurs, d'autres simplement faire la remarque au tricheur. Mais dans tout les cas vous réagissez alors que les français n'en ont cure (pour utiliser une joli mot). Pourquoi est ce important pour vous ? Ne vaut mieux t-il pas ne pas s'occuper des affaires des autres?


I agree with you that it is better to worry about myself than what other people are doing. I don't think that a person who cheats will benefit in the long run.  But it appears that I am an exception compared to most of the American students on this forum, and I cannot explain for them.  Still, even though I try not to worry about cheating, I wish that they would get caught because it is not fair.  Do you ever wish that somebody would tell on the cheaters?

I am very surprised that all of the french responses described not doing anything. While some American students won't do anything and/or think that it's that student's problem, some students would talk to the professor during or after the test. Though I agree that it is better to worry about myself and not the people around me, cheating isn't something that should be ignored. 

On the other hand, if the class is big enough, one student cheating won't make much of a difference in terms of grades. Do you think this is what accounts for why so many of the French students don't care to report cheating?

I was also surprised about the lack of action mentioned by the French responses. Personally, I don't really care if someone cheats on an exam unless it affects my grades too or they are cheating off me (then I would definitely say something).

I once had a teacher who didn't care if you cheated as long as she didn't catch you. Her reasoning was that if you're smart enough to figure out a way to cheat and not get caught, then you were probably smart enough to learn the material but gave up an opportunity to do so. If, on the other hand, she caught you or someone turned you in, then you were stupid snd deserve to fail the test which you probably could not have passed on your own.

I'm curious though. Are tests ever curved in France? If they're not, then it would seem more justifiable to just ignore cheating.

I think at MIT, and perhaps in the United States in general, we are very aware of the work one has to put in to achieve a certain goal. We believe that we live in the world of the free, and hard work is crucial. Seeing someone else cheat probably reminds us of the many hours we spent studying for the exam, maybe even not sleeping the night before. Why should this student be allowed to leech off the hard work of other people? It simply is not in the spirit of fairness, and here in America, we value equality very much. Do you not feel that it would be unfair that the cheating student could get a better grade than you and still sleep more than you?

Il est vrai qu’en France nous ne préoccupons pas des autres, cela est peut être du au principe de liberté (qu’elle s’arête ou commence celle des autres). Quelque part celui qui triche ne nuit pas aux autres directement, donc nous laissons le destin faire les choses.

Ci-dessous un lien vers un article en français sur un cas de triche au Japon.

Personally for me, i think cheating being a bad thing has just been ingrained into my mind as something bad starting from elementary school. When we were taught, it seemed like it was one of the worst things you could ever do - granted we were all about six or seven years old so everything seemed to be more serious. In college, I still recognize it as something that is bad - I think mainly from my childhood. Is cheating considered a serious offence and is this something that is emphasized starting when you were young?

In Serbia, in every high school, cheating was part of the school culture. It was normal, and it was funny. The exams were not curved however, and usually people who worked more succeeded in life regardless of al the tests. I think that's how it is in life too. People who cheat don't want to learn, which will bare its consequences later in life, while people who study and work hard, succeed on their own.


When I came to MIT it was a great surprise to see that nobody was cheating. Well almost nobody. During our finals two years ago, a student had some notes under the desk. He was caught and almost expelled from MIT.


So my question is this: how common is cheating in France, in high school, in college...? And how bad are the consequences for cheating?

Lucy Lin

Personnellement je suis entièrement d'accord avec toi, c'est très difficile de voir quelqu'un qui ne fait aucun effort et qui passe tout son temps à tricher et au final obtenir une meilleure note que vous.

Mais ne penses tu pas qu'il vaut mieux le laisser parce que tôt ou tard les gens vont s'en rendre compte sur ses competences et il souffrira donc de ses actes ?



I think that at least part of the reason that students here feel the need to take action with regard to cheating is the fear that another person's actions will have a negative effect on them if they don't.  Whether it's because of having curved grades or because of all the stories we are told (and see on children's television when we are little) about good students who get in trouble for cheating because someone else cheated off of them, some of this fear has been forced into our minds for a very long time.


En France, si l'on se fait prendre en train de tricher durant un examen, il faut attendre quatre ans avant de pouvoir le repasser. Or je ne pense pas que cette lourde punition soit souvent appliquée quand élève est pris en flagrant délit de tricherie. Je pense que les personnes impliquées trouvent un arrangement permettant de donner au tricheur une punition moins sévère.

En ce qui concerne les autres types de devoirs, au lycée par exemple, tricher n'est peut être pas aussi courant qu'en Serbie d'après ce que tu dis :) mais se fait aussi. Si l'élève de fait prendre, le professeur peut lui enlever des points ou lui mettre la note minimale (selon la gravité de son acte).

For people who said they'd pretend like they didn't see anything, is there any reason for that or you just don't want to waste your time?

Honnêtement, j'ai déjà triché. Mais c'étaient des petites triches occasionnelles, (comme par exemple copier une réponse sur la copie du voisin) et ce n'était pas en examen officiel. De plus j'ai aidé des tricheurs qui avaient besoin d'une réponse à une question... Suis-je un gros vilain? Ou suis-je tout simplement humain?

@ valentin

What you speak of is a very human thing to do in my opinion.  I know that I myself have certainly been stuck on my homework before and asked to see someone else's answer in order to fix my own, especially when I am running out of time, and I have helped others in the same way.  I think the difference for students at MIT is that in this case whether we define this as cheating gets a little blurry.  I don't necessarily feel that I have done anything wrong if seeing how somebody else did a problem truly leads me to an understanding of the material I would not otherwise have had.  In addition, some professors specifically allow "collaboration" on homework, with the idea that as long as everyone turns in their own paper, they should have learned something even if they had help doing it.

Perhaps our reaction to the specified situation has to do with the fact that it is given as a well-defined situation, where it is obvious that the exam is a test of individual knowledge, not just a tool to learn the material.

In France, even if you don't go to authority in either situation, do you make any distinctions between the way you feel about "cheating" in different situations?

Charlotte, je suis d'accord avec toi quand tu dis qu'il vaut mieux s'occuper de soit que des autres. Si cette personne arrive à passer un examen et que vous non, vous éprouverez surement du dégout envers cette personne. Mais ne vaut il pas mieux être en paix avec soit même et se prover à soit même que l'on mérite de passer un examen? La tricherie est donc une lacheté ou plutot une peur? Je dirai que ce peut être la peur de ne pas réussir mais aussi la lacheté et la feignantise de ne pas travailler pour réussir

J'aime bien le commentaire de Blind qui amène à penser finalement que tricher c'est quelque chose d'humain et donc que chacun a au moins triché une fois dans sa vie.  Cela ne justifie pas pour autant de ne pas denoncer une personne qui triche mais pour ma part face à une telle situation je ne ferai rien parce que ça finit toujours par leur rétomber déçu ces tricheurs.

Personnellement, lorsque j'étais au collège ou au lycée, j'ai pas beaucoup, mais par contre, j'aidais beaucoup ce qui étaient bloqué, ou qui demandaient de l'aide, même durant les devoirs sur tables. Alors pourquoi ?
Je pense que c'est parce que, à l'école, j'ai toujours trouvé qu'on avait beaucoup de matière, voir souvent trop de matière, et pour la plupart des gens, on ne peut pas être bon partout. On a presque toujours une matière favorite et puis les autres matières, on s'en accommode. Donc à cause de la quantité de matière qu'on subit, elles se dévalorisent. C'est peut être pourquoi qu'on pense globalement que de voir quelqu'un tricher n'est pas grave. Cette matière ne l'intéresse peut être pas. De toute façon s'il triche tout le temps, il va se casser le nez quoi qu'il arrive.
Par contre, aux Etats-Unis, je pense que les réactions sont si contrastées parce que vous payez des frais de scolarité exorbitant (donc il est dans votre intérêt d'apprendre) mais en plus, vous choisissez réellement les cours que vous avez envie de suivre. C'est pourquoi il est absurde qu'une personne triche dans ces conditions.

Ce point de vue n'engage que moi, et bien entendu je reste ouvert à la discussion.

J'ai des questions pour les personnes qui ont répondu qu'elles dénonceront le tricheur :

Quelles sont les raisons qui vous poussent à le dénoncer ? Est-ce des raisons morales ? Ou est ce seulement à cause de la compétition entres étudiants ? Et que feriez-vous si c"était un très bon ami?


I think it is important that people mentioned collaboration. There is a difference, however, between being helpful, working together with other people when  allowed and cheating. At MIT it is hard to survive if we don't help each other because homework is so much and so hard and together we are stornger. But when the exam comes everybody is by themselves. And that is the risk when you work with someone on the homework you will usually try to understand what is going on so that you can do well on the exam later. Nobody considers cheating an option at all (from my experience so far), people are more likely to just accept that they will fail rather than trying to figure out how to cheat.

En fin de compte je constate que malgré tout ce qui a été dit par tous au début, on est tous d'accord de ne pas dénoncer un tricheur.  J'ai pu constaté que certains étudiants ont évoqué l'idée d'aider son ami ou de communiquer durant les exames. Et, vous avez pu completer en justifiant que tout le monde ne peut pas tout connaitre. Cependant, si nos amis ont des difficultés, il n'est pas préférable qu'ils viennent nous voir avant l'examen pour des explications, des éclaircissements? Dans tout cela on oublie que si on se fait prendre tous les deux à communiquer cela pourrait être désagréable pour tous les deux.

Je pense qu’il y a tricher et tricher. Certaines personnes tricherons quoi qu’il arrive, alors que d’autres se mettront à tricher lorsqu’ils éprouveront beaucoup de difficultés à retenir certains points.

Dans tous les cas quelqu’un se faisant prendre en flagrant délit pourrait être suspendu pour une durée de 5ans de tout examen, y compris le permis de conduire par exemple.

I would like to point out that even though many of say we would like to report a cheater, I have never reported nor witnessed anyone else report a cheater.  I think when it comes down to it nobody likes to rat another person out, even if what they are doing is clearly wrong.

Je suis d'accord avec Juliann,

de plus quand on dénonce quelqu'un, on garde conscience que cela va avoir une répercution sur nos ententes avec les autres élèves, et nos relations. Dénoncer quelqu'un peut, à fortiori (je vous mets même du latin :) ), être perçu comme une collaboration avec l'ennemi (le braqueur qui dénonce son coéquipier à la police). 

Si on est entre amis est que l'un de nous nous trahit, cette personne sera mise à l'écart.

Il y a beaucoup de réponses de la part des étudiants Américans qui disent vouloir aller voir l'étudiant qui a triché après le devoir.

Je voudrais savoir qu'est-ce que vous allez dire à la personne qui a triché : que c'est pas bien ou bien qu'il peut compter sur votre aide pour comprendre et apprendre les cours ?

I think Fabien's question is an interesting point to bring up. Talking to the cheater after the test could either be good or bad. If the person feels that although a student caught them but didn't bother to tell the teacher, that the person could feel like he or she could get away with it again. I guess it would also have to do with how the person was cheating too. It would probably not stop the cheater from cheating again, but maybe I'm looking at the situation pessimistically.

In most situations I don't think I would report the cheater. I'm an optimist and I like to think that eventually the cheater would have to come to terms with their actions. If, however, I saw more than one person cheating on a curved exam, I would probably report them. I've never been  in that situation though, so I can't speak from experience.

I definitely wouldn't talk to the cheater. That just seems like you're asking for trouble and I prefer to avoid confrontations. I can't imagine what I would say to them anyways. I also don't think that it would stop them from cheating again.


I'm not sure if I would talk to the cheater directly but I imagine that if I do talk to him, I would tell him that everyone has to work hard to accomplish something. By cheating, he is not only hurting his or her own learning but also making the exam unfair for other students. Other students studied very hard and this person is taking advantage of other people. I would tell him that that he would never get anywhere in life if he can't do anything on his own. This probably would not shame him into never cheating again since he should know that cheating is morally wrong. This is why I personally would not talk to the cheater.

I understand most French people will not do anything about the cheating situation. Does that not make you feel like you are being taken advantage of? Does that not make you angry at the unfairness?

I've personally never seen anyone cheating, so I'm not sure if I would report it to the teacher or not. I do know, that I would definitely not confront the cheater. I agree with Ana that you would be asking for trouble. The cheater knows what they are doing is wrong and they would defend their choice anyway.

@ Lucy Lin

Je pense plutôt que les français ont tendance à ne pas agir dans ce genre de situation car c'est une question de culture. La plupart des gens disent que ça ne sert à rien de le dénoncer car en trichant lla personne ne fait que se mentir elle même. En plus en France, un étudiant pris en train de tricher est suspendu pendant 3 ou 5 ans d'études; je ne sais plus exactement. Donc il peut paraître méchant de dénoncer quelqu'un pour lui privé toutes ces années d'études. Toute façon le tricheur finira tôt ou tard par se rendre compte qu'il n'a rien gagné.

Je ne pense pas que ce soit une question de culture. C'est plutôt une question de caractère. il y a aussi, peu-être une montée d'adrénaline quand on arrive à tricher pendant un examen important.

Je tiens aussi à ajouter qu'on peut avoir envie de tricher pour se rassurer. On écrit des notes sur un morceau de papier et, au final, le fait de les écrire nous les fait apprendre et on a plus besoin de tricher pendant l'examen...

Quand un groupe de personnes vivant dans un même pays partage le même caractère, on peux dire que cela fait parti de leur culture. Si nos amis américains dénoncent les tricheurs sans hésiter, c'est parcequ'ils ont été éduqués comme cela. Si une personne parmi nous avait grandi aux USA, la probabilité pour qu'il dénonce quelqu'un qui triche reste très élevée, car certains caractères de l'être humain sont déterminés par l'environnement dans lequel il évolue.

Je suis totalement d'accord avec Pape,c'est une question de culture. Les américains ont pris l'habitude de faire çà, c'est un 'hard working' peuple qui respecte le travail. La chose que je peux comprendre à travers le fait de dénoncer un tricheur est qu'il faut vraiment faire les choses proprement et faire un effort pour arriver à ce qu'on veut. Celç a une grande relation selon moi avec 'the American dream'.

D'autre part les français donnent une valeur plus importante aux libertés personnelles.Ils ne veulent pas intrevenir dans les affaires qui ne les concernent pas


Je ne ressens pas d'injustice lorsque je vois une personne triché, mais ça dépend des situations. Si c'est sur un devoir, je m'en fiche. Par contre, si c'est lors d'un concours, j'aurai plus le sentiment d'injustice, mais malgré tout, si l'examen est difficile, je ne regarde pas autour de moi et je me concentre uniquement sur ma feuille.

Même si, je peux me dire que, dans tout examen il y a des personne qui trichent, je ne les considère et je me concentre sur les choses qui ont de l'intérêt pour moi : ma copie. Et puis il y a des gens autour pour surveiller la salle, donc ce n'est pas mon problème.

Je ne ressens pas d'injustice non plus. Je dirais que la triche fait parti du jeu : c'est un coup extrêmement risqué, si tu te fait prendre, tu es puni, c'est la règle pour ce cas de figure. De plus si tu passe ton temps à tricher, tu vas te construire une image de tricheur et les gens vont finir par te dénigrer.

I agree with Houda that it is definitely a question of culture. Even in America, there are different cultures for different areas of the country. For example, in my area of New York City, telling a teaching or authority would never come to mind if the act did not concern the person who had seen the injustice. However, in some less urban areas, people are more likely to readily tell an authority of any injustice. Is there such a difference in values in different cities or regions of France, or is all of France against this act of what we call "snitching"?

@ valentin

I think you bring up an interesting point - with how cheating can taint a person's image. Does this also change with whom you see cheating? If, for example, you see one of your best friend's cheating, what do you do? Do you see him or her in a different light?

Danielle, je vais te dire très sincèrement, si je vois mon meilleur ami arriver à tricher pendant un exam, je lui dit à la fin : "Bien joué fripouille, mais fait vraiment attention t'aurais pu te faire chopper!". Pour moi, s'il triche, cela ne me regarde pas car ça ne va en aucun cas affecter ma note, mes objectifs, mes rêves etc...

Ce que je veux dire c'est que quand quelqu'un fait quelquechose qui n'afecte que lui, je ne vois aucune raison de me mêler de ce qu'il fait et aucune raison de le juger. Qu'en pensez vous?


In this context, do you think part of the reason people have such a strong response to cheating is that the students are from MIT? How does that culture affect the response? With intelligence and ability so highly valued, this must play some role - no?

Also, do people think that some Americans are both willing to cheat and willing to snitch on others? Maybe the French are just less hypocritical?

Les amis, je ne dis pas que tricher c'est bien mais il faut quand même reconnaitre que certains les tricheurs ont un sacré talent.

En effet je parle des gens qui savent tricher sans se faire prendre.Par contre un tricheur qui se fait prendre n'a aucun talent .

Je pense que tricher fait parti du « jeu ». Chacun est libre de tricher mais s’expose à des pénalités. C’est un peu comme faire un excès de vitesse ou griller un feu rouge. Certains le verrait peut être plus comme du poker ou de la bourse.

Certes l’environnement dans lequel nous évoluons (famille, ville, campagne…) nous donne des principes que l’on respectera ou non. Mais je pense que chacun se fait son point de vue.

L’effet de triche peut être également collectif, car si nous nous retrouvons dans un milieu à fort taux d’entraide, tout le monde peut participer à la tricherie, en revanche si nous sommes dans un milieu où une sélection doit être faite, celui qui triche pourrait être dénoncé très rapidement. Je me suis retrouvé dans chacun de ces 2 cas.

Au Maroc , quelques  étudiants ont pris la tricherie comme une specialité ( Bac en science  de tricherie) ils ont meme inventé des méthodes ingénieuse pour accomplir leur mission (tricher sans erreur ou la tricherie parfaite).personnelement j'ai remarqué que ces geek en tricherie ont toutes les competences pour reussir l'examen mais ils trouvent ça comme une passion je crois méme qu'ils vont dans leurs CV , experience bac + 10 en tricherie  :)

c'est pas facile de tricher , il faut avoir une strategie  bien etudié et une politique de sécurité contre des menaces potentielles ( les professeurs) il faut surtout etre RAPIDE ET EFFICACE et c'est pas donné a tout le monde => c'est du talent .





Pour revenir a la realité , la tricherie n'est qu'une perte de temps , c'est une sorte de mensenge sur sois meme et sur l'entourage , 


I think that whether someone cheats or not depends on the consequences or the professor's authority.

For example, on MIT, I've seen a lot of people cheat and copy their homework from others. Sure, we are encouraged to collaborate, but these people would ask to see your work and then straight on copy it. In computer science, people copy code from each other all the time and then change names of the variables. That happens all the time. When it comes to exams though, people don't cheat. Why? Beause they can get caught. Does that make them cowards? Maybe.

And how different is copying someone's code from copying their work during the exam? I think, the only difference is that with code, they probably won't get caught.


Mounssif, some people in Serbia also made cheating an art. One guy who went to physics international olympiad would solve all the problems, go to the bathroom, leave notes there behind the tolet seat, and then the whole class, one by one, would go to the bathroom to read the solution. When professors found out, it was forbidden for us to go to the restroom, even when exams were 4 hours long, hahaha.

Those were very painful consequences, trust me:)

Je pense que parler de talent pour parler d’un tricheur est peut être un peu excessif. J’aurais plus employé des mots comme savoir faire ou dextérité dans le domaine.

Sinon je pense que tricher peut apporter autre chose qu’un bon résultat, car lorsque j’étais au lycée, lors de devoirs à réaliser à la maison en maths, je les faisais toujours en avance puis les donnais à quelqu’un qui me payé un sandwich américain :p miam.

Jovana, nous aussi on est en filière informatique et ça nous arrive pareil que l'un copie le code de l'autre dans pas mal des projets, mais en fait de mon point de vue lorsqu'on demande le code d'un autre peut être parcequ'on demande de l'aide. En effet, parfois ce n'est pas évident de trouver la solution, c'est une sorte d'aide mais preferable qu'il comprend le code de son ami puis le faire à sa manière. Et en exam, il faut pas tricher parceque c'est un test sur ce que tu as pu prendre et tu le maitrise à quel point, lorsqu'une personne a copié le code ou bien l'a compris et il a écrit de sa amnière elle a appris quelque chose de nouveau.

Par contre, faire les devoir pour les autres peut devenir répétitif et au final on ne vous parle plus que pour cela... Personnellement, si je finissais un devoir à l'avance je ne le disais à personne.

Je suis d'accord avec toi aussi Amina par contre tu pers toujours quelque chose... Dans ton exemple tu pers la faculté de chercher les informations, sur internet par exemple, par toi même.


loooool , si je me trompe pas t as commencé a etre corrompu depuis l'enfance . hhhhhh

bon , peux tu passer  a ma place l'examen de complexité et je te donnerai 10 sandwich américain.

je rigole :)


Est ce que quelqu'un qui a l'habitude de tricher en exam peut le faire dans tout autre domaine de sa vie ou c'est juste une habitude "provisoire" qui ne dépasse pas quelques heures chaque fin de semestre?